Super Mario Vargas Llosa

Share

Alors que le monde des Lettres frémit à l’annonce imminente du prochain prix Nobel, Augustin Trapenard reçoit… un Nobel !

source : www.franceinter.fr

Récompensé en 2010, il est le plus francophile et europhile des écrivains péruviens. Il était de passage à Paris, Mario Vargas Llosa est l’invité de Boomerang.

Il est un écrivain majeur du continent sud-américain, et un observateur avisé de la marche du monde. 

Son œuvre nous parle du monde, de politique et de résistance. 

Aux cinq Rues, Lima, son dernier roman était une chronique du Lima des années 1990, sur fond de scandales médiatico-politiques. 

On parle de de la magie de l’écriture, du Brésil, des États-Unis, de l’Europe et du Pérou d’aujourd’hui, mais aussi de prix Nobel, avec Mario Vargas Llosa dans Boomerang

Extraits de l’émission

« Dans un monde où les images sont devenues plus importantes que les idées, la littérature stimule chez le lecteur un esprit critique sur la réalité. »

« Sous le masque de la démagogie et du chauvinisme, les nationalismes reviennent. Il faut les combattre avec des idées. »

« L’Histoire n’est pas écrite. Tout peut changer. Ce qui est important, c’est de croire que cela dépend de nous »

« Apprendre à lire a été la chose la plus importante qui me soit arrivée. Enfant, je voyageais dans l’espace et dans le temps grâce aux héros d’aventure. C’était une extraordinaire expansion de ma vie ».

« Même si nous y croyons moins aujourd’hui, la littérature est fondamentale pour la création de citoyens modernes et critiques »

« Chaque fois que vous commencez un livre c’est comme si c’était le premier. On recommence toujours de rien »

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Mario Vargas Llosa a choisi de faire entendre la voix d’André Malraux. 

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.