L’exécutif déclare l’état d’urgence dans neuf districts de Moquegua pour pluie torrentielle

L’état d’urgence sera en vigueur par un délai de 60 jours dans les districts de la région Moquegua. Une mesure permettra l’exécution d’actions d’exception, immédiates et nécessaires, d’une réponse et une réhabilitation dans les zones affectées.

source : peru21.pe

traduction F Denizot

L’Exécutif a déclaré un état d’urgence, pour 60 jours un calendaire, dans quelques districts de la région Moquegua, à cause des désastres suite aux glissements de terrain causé par les pluies intenses dans cette zone du pays.

Au moyen du Décret Suprême N°022-2019 publié aujourd’hui dans le Journal Officiel Péruvien, la Présidence du Conseil des Ministres (PCM) établit que la déclaratoire d’urgence comprend les districts de Carumas et de Torata, de la province de  Mariscal Nieto ; les districts de Chocaja, de Puquina, de Lloque et d’Omate, de la province de Général Sanchez Cerro, et les districts d’Ilo, El Algarrobal et Pacocha, de la province d’Ilo.

On permettra l’exécution d’actions d’exception, immédiates et nécessaires, d’une réponse et une réhabilitation dans les zones affectées. La norme dispose, de plus, que le gouvernement régional de Moquegua et les gouvernements locaux compris, avec la coordination technique et le suivi de l’Institut National de Défense Civile (Indeci) exécuteront des mesures et des actions destinées à la réponse et réhabilitation des zones affectées.

Ces actions compteront sur de la participation du Ministère de Santé, du Ministère d’Education, du Ministère d’Agriculture et d’Arrosage, du Ministère de l’habitat, de Construction et d’Assainissement, du Ministère de Transports et de Communications, du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de Défense, du Ministère de la Femme et les Populations Vulnérables, du Ministère de Développement et d’Inclusion Sociale, du Ministère de Travail et Promotion de l’Emploi, du Ministère de la Production, et du Ministère d’Énergie et de Mines.

Le décret cité a été visé par le président de la République, Martin Vizcarra, le président du Conseil des Ministres, César Villanueva, et par les titulaires des ministères de Santé, d’Education, d’Agriculture et d’Arrosage, de l’habitat, de Construction et d’Assainissement, de Transports et de Communications, d’Intérieur, de Défense, la Femme et de Populations Vulnérables, de Développement et d’Inclusion Sociale, de Travail et la Promotion de l’Emploi, de Production et d’Énergie et de Mines.

Il faut rappeler que le 8 février passé, l’Exécutif a déclaré en état d’urgence d’autres juridictions de Moquegua. Celles-ci sont été : Coalaque, La Chapelle, Quinistaquillas, Ichuña Yunga Ubinas et Matalaque de la province de Général Sanchez Cerro et dans les districts de Cuchumbaya et du San-Christobal de la province de Mariscal Nieto

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.