Un rare coffre d’offrandes inca retrouvé intact au fond du lac Titicaca

Share

Le coffret contient un lama sculpté dans un coquillage ainsi qu’un cylindre en or. Il laisse à penser que les communautés locales considéraient le lac comme une divinité.

source : lefigaro.fr

Des archéologues menant des recherches au lac Titicaca, à la frontière entre le Pérou et la Bolivie, ont découvert une offrande sous-marine intacte, déposée là il y a plus de 500 ans. Cette trouvaille laisse à penser que les Incas percevaient le lac entier comme une divinité, voire comme un huaca – un foyer d’origine mythique.

Pour les Incas, le lac Titicaca était un lieu riche tant en ressources naturelles qu’en valeur culturelle. La légende voulait que le couple formé par Manco Capac et Mama Ocllo soit né de l’écume du lac, avec la mission d’apporter la civilisation aux hommes après un déluge dévastateur. Non contents de fonder Cuzco – la capitale du futur empire – dans un lieu fertile, ils auraient fait des rives du lac Titicaca un lieu dédié aux rites.

Le lac comme une divinité

Au XVIIe siècle, des chroniqueurs espagnols ont pour la première fois fait d’état d’offrandes sous-marines par les Incas. À bord d’un radeau, ils immergeaient les objets dans le lac à l’aide d’une corde. Ces offrandes contenaient des éléments sacrificiels – par exemple, du sang d’enfant ou des animaux placés dans des urnes en pierre. En 1977, des archéologues ont découvert des premières offrandes sous-marines, mais elles étaient pour la plupart abîmées ou pillées.

Ceci est riche d’enseignements sur la nature de la relation unissant l’empire inca, alors en pleine expansion, aux communautés localesLes chercheurs de l’ULB

Un projet international de l’Université libre de Bruxelles (ULB) est à l’origine de cette ultime découverte. Les chercheurs ont trouvé un coffre en pierre au milieu de sédiments dont l’aspect laisse à penser que l’objet n’a pas été déplacé depuis qu’il a été déposé, il y a 500 ans. Selon les chercheurs de l’ULB, «ceci est riche d’enseignements sur la nature de la relation unissant l’empire inca aux communautés locales qui vivaient sur le lac, et sur le lac Titicaca lui-même avant son contact avec les Européens».

Le coffre contenait un lama sculpté dans un coquillage, ainsi qu’un cylindre en or ressemblant à un «chipana», un bracelet habituellement porté par les nobles incas. Les archéologues estiment que l’offrande aurait pu être faite à la faveur d’une saison prospère pour la reproduction des lamas, ou encore pour célébrer l’arrivée d’un convoi de lamas.

L’association de petites figurines et du cylindre en or avait déjà été relevée ailleurs dans les Andes. Ce tandem s’accompagne régulièrement de sacrifices humains destinés à apaiser les divinités. Voilà qui suggère que le lac Titicaca était lui aussi vénéré et pourrait avoir été le théâtre de tels sacrifices, bien qu’aucune preuve ne l’ait à ce jour établi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked