Une expérience inoubliable pour 17 Canadiens et Béninois

Share

VICTORIAVILLE. On dit souvent que les voyages forment la jeunesse et neuf Béninois peuvent en témoigner alors qu’ils ont complété un périple de trois mois à Victoriaville avec l’organisme Jeunesse Canada Monde.

source : lanouvelle.net

Arrivés dans les Bois-Francs le 6 septembre dernier, Wilfried Dossou-Yovo et Faïçal Seidou ont été élogieux envers leur ville d’accueil. Ils ont été impressionnés par les mœurs et coutumes québécoises.

«En raison des stéréotypes, notre conception était que les Canadiens vivaient dans le bois, ce qui n’est pas tout à fait vrai!, s’est exclamé Faïçal, originaire de Parakou, une ville d’environ 200 000 habitants, au nord du pays. Les Victoriavillois ont été chaleureux malgré le froid et ça a été spécial de découvrir les différences culturelles et sociales qui existent entre nos deux communautés. J’aurais pris trois mois supplémentaires!»

Pour sa part, Wilfried, en accord avec son homologue béninois, a également vanté les mérites de l’organisme pour l’expérience vécue.

«À tous les niveaux, l’organisation a été parfaite. Elle nous a permis de vivre un voyage instructif et éducatif, en plus de faire une grande différence en facilitant notre adaptation», a ajouté l’homme provenant d’Ouidah, au sud du Bénin.

Direction… Pérou!

En raison des mesures de sécurité relativement à l’ebola, les huit Canadiens de l’échange Jeunesse Canada Monde ne pourront visiter le Bénin. Ils prendront plutôt la route du Pérou, où ils fabriqueront des fours à combustion lente.

«Nous aurons l’occasion d’apprendre l’espagnol!, a lancé Marie-Pier Martins, de Saint-Jérôme. Peu importe la destination, le plus important, c’est de pouvoir voyager et échanger.»

Toutefois, comme le souligne Kathleen McGourty, de Red Deer en Alberta, ces trois mois passés en présence des Béninois auront permis, tout de même, d’en connaître davantage sur leurs modes de vie.

«On a pu tout de même goûter à leur cuisine et tenter de communiquer dans leur langue, notamment. Au final, ça aura été une belle expérience.»

Les 17 participants se rendront maintenant à Montréal mercredi (26 novembre), afin de se préparer à la seconde moitié de leur périple. Les Béninois s’envoleront pour le Pérou le lendemain, alors que les Canadiens ne les rejoindront que le 3 décembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked