Yautàn la centrale nucléaire Russe au Pérou (épisode VIII)

Tout va bien la république islamiste d’Iran, après avoir réalisé une étude très précise dans la centrale nucléaire de Yautàn a accepté de prendre en charge 95% des déchets radioactifs, le contrat dont le montant exact n’a pas été révélé s’élèverait à plusieurs centaines de millions de dollars.

Un port devra être spécialement construit à Casma afin d’accueillir, les navires Iraniens chargé d’emporter les déchets hautement radioactifs, mais aussi de rapporter les déchets retraités sous forme de Mox. Il semble malheureusement évident que le Pérou n’a rien prévu pour ces déchets ultimes. Le stockage dans une zone désertique sera donc la solution.

Le coût de l’électricité d’origine nucléaire péruvienne qui à l’origine était le plus bas de tout le sous continent, est devenu prohibitif en raison du retraitement dont le coût n’avait  pas été calculé au départ. Les usagers montrent leur mécontentement de nombreuses manifestations ont lieux dans toute la nation, les groupes d’écologistes jusqu’à présent modéré au Pérou se sont radicalisés. Des actions d’ampleurs comme les blocages de la panaméricaine ou l’occupation des deux pistes de l’aéroport Jorge Chavez sont les plus marquantes, ainsi que  l’entrée du port de Callao bloqué par une flottille de bateau de pêche, a paralysé l’économie du pays pendant dix jours. Les autorités ont du prendre des mesures violentes en faisant intervenir l’armé pour rétablir les échanges commerciaux. Suite à tous ces mouvements de contestations le ministère de l’environnement en collaboration avec celui de l’énergie et du transport a suspendu  tous les projets d’expansions des centrales nucléaires dans l’ensemble du pays. Des tensions ont resurgis au niveau international avec l’Equateur et le Chili dont les prés contrat d’approvisionnement en électricité ne pourront être honorés.  L’intégration Sud Américaine est donc de nouveau mise à mal. Mais il n’y a pas que les hommes qui sont mécontents, dame nature elle aussi se réveille. Le Pérou qui déjà en temps normal souffre d’un grand nombre de secousse tellurique, voit ces derniers temps une forte activité sismique.

Nous sommes en 2020 et l’homme n’a toujours pas trouvé le moyen de prévoir les tremblements de terre, il se base toujours sur des hypothèses et des statistiques. Pourtant toute la cordillère des Andes  tremble depuis deux mois. Certains volcans ont augmentés fortement leur activité, le village d’Ubinas dans le département de Moquegua déjà longuement menacé

Depuis plus de 10 ans a fini par disparaître totalement sous la coulé de lave du volcan du même nom. Non loin de là le Sabacaya l’Ampato le Chachani  et le Misti, eux aussi menace la région et la ville d’Aréquipa  dans le Sud du pays. Dans le Nord les glaciers de la cordillère blanche commence eux aussi à se craquelé non pas à cause du réchauffement climatique, même si celui-ci influe, mais surtout à cause du grand nombre de secousses telluriques enregistrées ces dernières semaines. Glace et neige se sont détachées de la face nord du Huascaran, et la lave torrentielle est descendue le long du rio Santa, en détruisant les villages de Ranrahirca, Shacsha, Armapampa, Uchucoto comme en 1962 et 1970 la ville de Yungay  a de nouveau disparu de la carte laissant derrière elle plus de 50.000 morts.

La centrale Nucléaire de Yautàn commence à manquer d’eau fraîche pour son refroidissement, l’activité des deux cœurs à été réduite à leurs minimums, toute la région à été mise en état d’alerte maximum. Tous les jours la terre produit des secousses s’étalant de 5 à 6,8 sur l’échelle de Richter.

(Rappel cette histoire n’est que pure fiction… toute ressemblance avec des personnages ou des faits ayant existé ne serait qu’une pure coïncidence.)  

2 réponses à “Yautàn la centrale nucléaire Russe au Pérou (épisode VIII)

  1. Bonjour, peut être pourriez vous exposer ici en quelques lignes simples afin d’expliquer sur quoi, selon vous, repose la solution pour délivrer l’humanité de ses problèmes énergétiques? qu’en pensez vous?

  2. Toujours le même, mais il semble que personne ne veut rien en savoir! Une solution existe pour produire de l’électricité de manière propre et sans déchets, sans contamination, malheureusement on ne veut rien en savoir! Pourquoi?

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.